1er tour des élections du C. E. Rhône-Alpes : résultats du vote

Merci à vous !

Le dépouillement du premier tour des élections de C.E. a lieu le 7 mars 2000.

Dans le premier collège le quorum n'a pas été atteint pour 3 voix (25 exprimés sur 55 inscrits). Il y aura donc un second tour.

Dans le second collège, la forte participation (210 votants sur 344 inscrits) a permis l'élection dès ce premier tour de 5 titulaires et de 5 suppléants présentés sur la liste S.U.D.

Merci à ces collaborateurs de nous avoir renouvelé leur confiance. Cela prouve que le travail effectué est apprécié. Cela prouve aussi, que le changement de logo syndical (départ de la CFDT et création de SUD) est bien compris par les salariés de la région.

Cette élection a eu lieu dans un contexte particulier, la signature d'un accord ARTT le 31 janvier 2000 par la CFDT et la DRH, suite à des négociations qui se sont en partie tenues derrière le dos des autres syndicats (entre le 27 janvier et le 31 janvier), gratifie GFI d'un " mauvais accord " sur les 35 heures. D’autres S.S.I.I., comparables à la notre, ont conclu leurs négociations par des accords plus favorables aux salariés et donc plus favorables à l'entreprise (TRANSICIEL, LOGICA).

La nécessaire mobilisation des salariés du Groupe GFI, les actions intentées par les syndicats non-signataires, en liaison avec certains C.E. (dont celui de Rhône-Alpes) vont essayer de faire infléchir les choses :

- contester la validité de cet accord à cause de la forme qu'a pris la négociation (bilatérale)

- contester son application à l'ensemble du Groupe (filiales comprises) car la CFDT, seul syndicat signataire, n'y est pas représenté (à l'exception de SINORG)

- obtenir une réouverture " véritablement paritaire " des négociations, afin d'améliorer le " texte au rabais " du 31 janvier 2000.

Le but de ces actions, est de doter GFI d'un accord 35 heures de bonne qualité, qui ne se traduise pas par un " décollage " du turn-over, tout en permettant aux salariés de bénéficier d'une réelle réduction du temps de travail. De plus, cet accord devra être simple, clair et précis pour tous (salariés, hiérarchie, gestionnaires d'agence et de paie). Aucun des collaborateurs du Groupe ne devra être le " laisser pour compte " de ce texte (temps partiel, astreinte, travail posté).

Lors du 2ème tour de ces élections, prévu le 29 mars 2000, deux sièges restent à pourvoir :

un titulaire et un suppléant au 1er collège (employés et agents de maîtrise).

La liste S.U.D. sera complète pour ce second tour de scrutin.

Le 29 mars 2000 votez pour les candidats S.U.D. Complétez ainsi l'équipe issue du premier tour de scrutin.

LE 29 MARS 2000, VOTEZ POUR LA LISTE S.U.D. !

Merci à eux !

Pour nos somptueux bénéfices (qui financeront nos 35 heures)

nous disons Merci GFI

Pour l'augmentation de nos tarifs clients (pour financer les 35 heures).

nous disons Merci GFI

Pour la limitation des augmentations de salaire (pour financer les 35 heures)

nous disons Merci GFI

Pour surtout ne pas toucher aux avantages de nos actionnaires

nous disons Merci GFI

Pour avoir signé un accord minimum sur les 35 heures

nous disons Merci CFDT

Pour ces huit jours de RTT en deux morceaux

nous disons Merci CFDT

Pour ces deux jours de fractionnement qui disparaissent

nous disons Merci CFDT

Pour ce jour de déménagement qui disparaît (tout à fait inutile)

nous disons Merci CFDT

Pour avoir "oublié "le traitement des temps partiels

nous disons Merci CFDT et Merci GFI

Pour nous ramener à un des plus bas niveau social des SSII

nous disons Merci CFDT et Merci GFI

Pour la consultation des salariés, avant accord, sur les 35 heures

nous disons Merci CFDT et Merci GFI

Pour ces négociations bilatérales donc claires pour les autres

nous disons Merci CFDT et Merci GFI

Pour cette volonté commune d'augmenter notre taux de TURN-OVER

La concurrence dit Merci CFDT et Merci GFI

Nous saurons nous souvenir de tout cela, et quand le moment sera venu nous saurons dire

comme dans la PUB

" LES 35 HEURES NE LES FAITES PLUS AVEC LA CFDT "